Patrimoine Industriel de la Région Occitanie

Les recherches que nous avons effectuées nous permettent d'affirmer qu'un premier four existait en 1828 car il figure sur le cadastre napoléonien daté de cette année; on suppose qu'il s'agissait d'un four artisanal qui ne fonctionnait que de manière intermittente. Il a du être ensuite doublé d'un deuxième four (ce sont les fours qui se trouvent à l'arrière), pour assurer un meilleur rendement, car les fours devaient être périodiquement arrêtés, nettoyés et restaurés. Ensuite, les deux derniers fours et la voûte centrale ont été édifiés aux alentours de 1854-1856 lors de la construction de la ligne de chemin de fer de Graissessac à Béziers, et la chaux produite a été utilisée notamment pour les ouvrages d'art comme le viaduc de La Tour et d'autres ouvrages à Bédarieux.

 

 

Ensuite, de 1905 à 1920, les fours ont appartenu à la Compagnie Générale pour l'Eclairage et le Chauffage par le Gaz, société belge, dont un établissement était situé à Bédarieux. Cette société fournissait le gaz pour l'éclairage et le chauffage de la ville de Bédarieux, à partir de la chaux produite par l'un des fours de Bédarieux (Fasse Bonne); on peut supposer que la chaux de La Tour a également été utilisée, une fois recuite, pour obtenir de l'acétylène, et donc du gaz d'éclairage et de chauffage dans la région. Il est à noter que cette société est devenue.. SUEZ, et maintenant ENGIE!

Demande d'autorisation d'exploitation

Plan de l'usine en 1854

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now